MystiMiss

robe "Eugénie"

robe "Eugénie"
 Cliquer sur la loupe pour voir le zoom 
robe "Eugénie"
Référence : EUGENIE-1
Robe de coupe 1850-1860, à la jupe raccourcie.
A cette période du Second Empire, ces robes sont dites "à crinoline": Elles se portaient donc avec une crinoline, jupon ou cage baleinée, donnant une très grande ampleur à la jupe.

La robe "Eugénie", est un hommage à l'Impératrice française de l'époque, qui régnait sur la mode à cette période-là. La coupe de cette robe était très commune, et fût la base de variantes ensuite.
Les techniques de coutures sont les mêmes qu'à cette époque là, permettant de nombreux avantages et modifications, pour une plus grande utilisation et durabilité.

Cette robe est réalisée dans le tissu et les motifs de votre choix; que ce soit en cotonnade, en lainage ou en soie, à motifs ou bien uni, Je vous conseillerais ce qui vous sera le plus approprié, suivant vos souhaits que vous notifierez. De même, le décor et les garnitures seront choisis ensemble, avec un supplément.
Le corsage est doublé et monté sur la jupe, mais peut se détacher et être indépendant comme la jupe. Il s'ouvre au devant par un boutonnage; sa jupe s'agrafe dans sa continuité, de manière invisible.
Le corsage est dit "plein", avec deux pinces poitrine et découpes princesse au dos, spécifique à l'époque. il est sans col, mais possibilité d'en rajouter au gré des envies.
Les épaules sont portées basses, comme la silhouette de l'époque. Les manches sont ajustées et doublées, et boutonnées ou non aux poignets, suivant vos besoins. Des petits mancherons viennent habiller l'ensemble. Ils peuvent se détacher selon votre goût du moment.
La jupe est à plis plats, très ample. Une poche de coté y est dissimulée, prise dans une couture. Ce sont les premières poches de côté, que l'on connait aujourd'hui.
Son ourlet est doublé par une balayeuse en toile, permettant d'économiser le tissu principal, plus coûteux, et de protéger le bas de jupe de l'usure. Ainsi donc, comme à l'époque, il suffisait simplement de changer la balayeuse après son usure, moins onéreux, au lieu d'essayer de modifier plus ou moins heureusement la robe, ou de la jeter purement. Possibilité de rajouter un galon protecteur sur la pliure de l'ourlet, en supplément, pour encore plus de protection, suivant votre utilisation et mes conseils.
Vous pouvez aussi me demander de réaliser cette robe à la longueur d'origine, soit jusqu'au sol environ, avec un petit supplément pour le métrage en plus.

Cette robe se porte à l'origine avec en dessous, une chemise de jour, un corset, une crinoline et des jupons. Pour notre époque actuelle, elle peut évidement se porter sans tout cela, sans que cela change grandement la forme de l'époque; hormis le volume de la jupe.
Les dessous ne sont pas inclus, mais je peux bien sûr vous les réaliser aussi.

Cette robe du Second Empire, à l'ourlet raccourci, est l'image directe de ce qui fit la mode et la silhouette 100 ans plus tard, avec le "New Look" de Monsieur Dior, dans les années 1950..
Options
Vos choix de personnalisation :
personnalisable !
2022-12-31 400.00400.00